Traduction / Translation: English

L’intimité et la sexualité

Tout le monde a besoin de compagnie et d’intimité physique. Il en est de même des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre maladie apparentée. Elles peuvent combler ce besoin par le mariage, l’union ou l’amitié. Peu importe le type de relation, elle sera affectée par les changements qu’entraîne la maladie, y compris les changements dans les besoins de compagnie et d’intimité physique.

L’expression de l’intimité physique entre deux personnes peut aller de la poignée de main à une tape dans le dos entre deux collègues en passant par les embrassades entre amis et les relations sexuelles entre amants. Plus les personnes ont des formes intimes d’expression, plus elles ont besoin d’intimité.
Les relations entre les conjoints sont uniques. Chaque personne choisit son partenaire pour des raisons différentes. Les relations peuvent être faciles ou complexes. Peu importe le type de relation, il est important qu’elle soit satisfaisante pour les deux personnes.

Lorsqu’une personne est atteinte de la maladie d’Alzheimer, les couples peuvent souvent maintenir leur relation proche et aimante pendant de nombreuses années. Lorsque les changements commencent à affecter la relation physique, il est important de se rappeler que chaque couple fait face à cette situation de différentes façons.

Remarque : pour faciliter la lecture, on emploie le terme « partenaire » ici pour décrire une personne que la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer a choisie pour satisfaire ses besoins de compagnie et d’intimité physique. Cette personne peut être son conjoint, son partenaire, son amant ou son ami.

Pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée

Pour les partenaires

Pour les professionnels de la santé

Recommandations