Le Canada va devenir le trentième pays doté d'une stratégie nationale sur les maladies cognitives

La Société Alzheimer du Canada salue l’adoption du Projet de loi C-233, la Loi concernant une stratégie nationale sur la maladie d’Alzheimer et d’autres démences. Le Canada va maintenant devenir le dernier pays à mettre sur pied une stratégie nationale sur les maladies cognitivespour répondre à l’ampleur, l’impact et au coût de ces maladies.

« Pour les plus de cinq cent mille Canadiens atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée et leurs familles, il s’agit là d’un jalon important, a déclaré Pauline Tardif, chef de la direction de la Société Alzheimer du Canada. Une stratégie nationale nous permet d’avoir une approche coordonnée pour aborder les maladies cognitives au Canada, ce qui aura des impacts concrets sur la vie des personnes touchées. »

Il convient de féliciter les co-parrains du Projet de loi C-233, l’honorable Rob Nicholson, député de Niagara Falls, et Rob Oliphant, député de Don Valley West, pour leur leadership et leur soutien, tout comme les membres du Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie. Ils ont été des champions dévoués au projet de loi au nom des Canadiens touchés par la maladie, des familles et des aidants.

La Société Alzheimer réclame depuis longtemps une stratégie nationale sur les maladies cognitives afin de renforcer les efforts de recherche et assurer l’accès à des aides et des soins de qualité pour que les Canadiens touchés par la maladie puissent jouir d’une qualité de vie optimale. Maintenant que le Canada s’est engagé dans la voie d’une telle stratégie, le travail commence pour la mettre en place.

La Société et les partenaires de la Fédération se réjouissent à l’idée de continuer à collaborer avec le gouvernement, les intervenants, et, par-dessus tout, les personnes touchées par la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées afin de mettre au point et d’instaurer la première stratégie nationale qui y est consacrée au Canada.

Pour en apprendre davantage, rendez-vous à www.alzheimer.ca/defensedesinterets.