Un plan national sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées

Le plus important groupe de médecins au Canada, l’Association médicale canadienne, a approuvé une motion qui demandait un plan national sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées, lors de son assemblée générale annuelle tenue récemment à Yellowknife. « La Société Alzheimer est ravie d’accueillir l’AMC », dit Naguib Gouda, chef de la direction de la Société Alzheimer du Canada.

« La maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées constituent une crise de santé économique qui continue d’imposer un lourd fardeau aux familles qui vivent avec ces maladies. Nous sommes ravis de savoir que nous sommes appuyés par les médecins du Canada. Maintenant que davantage d’individus deviennent conscients de la nécessité de prendre des mesures, nous nous rapprochons de l’adoption d’un plan national sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées. »

Parmi les principales recommandations de son rapport, Raz-de-marée : Impact de la maladie d’Alzheimer et des affections connexes au Canada, la Société Alzheimer du Canada demande des soins plus transparents, flexibles et réactifs pour les Canadiens atteints de troubles cognitifs, dont le nombre dépassera les 1,1 million en 2038.

Le Dr Roger Butler, professeur agrégé de médecine familiale à l’Université Memorial de Terre-Neuve-et-Labrador, est d’accord. « Les médecins de famille sont les premiers à voir ce problème urgent et sont conscients du manque de ressources communautaires pour répondre aux besoins de ces patients, leurs familles et leurs aidants ». Butler, qui a participé au rendez-vous à Yellowknife, ajoute, « Le partenariat entre la Société Alzheimer et l’AMC pourrait être une piqûre de rappel pour les politiciens afin de faire comme leurs collègues aux États-Unis, l’Australie, la plupart de l’Europe et l’Inde ont déjà fait – faire de cette terrible maladie une priorité des soins de santé ».